Puis-je recycler les résistances de ma cigarette électronique ?

Recyclage super héro

La cigarette électronique est venue apporter une solution aux personnes incapables d’arrêter de fumer. Cependant, elle devient un problème lorsque ses composantes se retrouvent un peu partout dans la nature, d’où la nécessité du recyclage. Comment recycler les résistances et autres composantes d’e-cigarette ? Pourquoi éviter de jeter son e-cig à la poubelle ? Réponses.

Comment recycler convenablement les composantes d’e-cigarette ?

Tout vapoteur devrait développer des habitudes éco-citoyennes, notamment lorsqu’il souhaite se débarrasser d’une cigarette électronique complètement défectueuse. Ainsi, il faudra procéder au recyclage de chaque composante, notamment les résistances.

La résistance

Les résistances sont les composantes d’e-cigarette les plus fréquemment remplacées. Elles ne doivent cependant pas être mêlées aux ordures ménagères, puisqu’elles ne sont pas biodégradables. Il est recommandé de recycler les résistances de cigarettes électroniques dans un bac pour déchets métalliques. Vous pouvez aussi les envoyer à la déchetterie après les avoir rangées dans une boîte cartonnée.

La box

La box de la cigarette électronique est une composante souvent conçue à l’aide plastique et parfois de métal. Elle contient également plusieurs puces non extractibles qui ne peuvent être abandonnées n’importe où dans l’environnement. Pour cette raison, il est recommandé de jeter la box usager de l’e-cigarette dans un bac dédié aux déchets électroniques non-dégradables.

La batterie

Pour ceux  qui disposent d’une cigarette électronique dotée d’une batterie amovible, il faudra recycler cette dernière de la même manière qu’une pile. En d’autres mots, vous devrez déposer les batteries usagers dans une borne de collecte. En revanche, les batteries intégrées sont rattachées à la box. Il convient donc de les envoyer dans une déchetterie afin qu’elles reçoivent un traitement adapté.

Le clearomiseur

Le clearomiseur est constitué de plastique, de métaux et divers matériaux non-dégradables. Il est souvent conseillé de le changer après 3 mois d’usage, mais attention à ne pas le jeter en pleine nature. Le réservoir en plastique ou en verre devra être retiré avant de vous débarrasser du clearomiseur. Si le tank est impossible à extraire, mettez simplement le clearomiseur dans votre bac « tout-venant ».

Pourquoi faut-il recycler les résistances de cigarette électronique ?

Le recyclage des résistances et autres pièces d’e-cigarette se révèle nécessaire, pour une multitude de raisons.

Contribuer au bien-être de l’environnement

Les résistances usagers qui se retrouvent dans la nature accentuent le phénomène de pollution de la nappe phréatique. Il est possible de préserver l’environnement en créant le moins de déchets toxiques dans la mesure du possible. Cela passe par le recyclage des résistances d’e-cigarette.

Faciliter le travail dans les déchetteries

Les déchetteries s’occupent de trier les déchets domestiques afin de récupérer les objets pouvant encore jouir d’une seconde vie. Recycler les résistances d’e-cigarettes pourrait alors alléger leur travail, et permettre aux composants usagers de servir d’autres causes.

Agir en responsable face aux matériaux non-dégradables

La cigarette électronique résout le problème du tabagisme au détriment du bien-être environnemental, en raison des composants non-dégradables qui la constituent. Toutefois, recycler chacune des pièces d’e-cigarettes représente un geste écoresponsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *